Rédiger pour le web : spécificités d’une cible particulière et volatile

Au contraire de la page imprimée, l’écran d’ordinateur peut afficher un nombre de caractères illimité. Les challenges du rédacteur web sont cependant bien différents. Le public tout d’abord est globalement moins attentif. Il faudra donc attirer puis garder le lecteur sur votre page. Un internaute passe en moyenne 30 à 60 secondes sur une page. Il lit donc forcément la plupart du temps en diagonale (avouez que vous avez d’abord lu les titres et éléments en gras sur cette page pour vérifier si vous ne perdiez pas votre temps ?). Avec la multitude de sites web et l’essor des blogs, il faut penser tant au contenu qu’à son organisation sur la page.

Retenir le lecteur est primordial. Encore faut-il trouver facilement votre site sur les moteurs de recherche. 91% des recherches sont faites sur Google, si vous devez n’en avoir qu’un en tête alors c’est celui-ci. C’est à ce moment précis qu’intervient le référencement naturel, ou SEO pour Search Engine Optimization. Une fois encore, il faut des connaissances spécifiques pour arriver à dompter la machine.

Là où vous et moi avons de la chance est que les internautes et les robots Google accordent globalement de l’intérêt pour les mêmes raisons. Le contenu web doit ainsi être synonyme de clarté et lisibilité. Il est si possible multimédia (images, vidéos, son) et doit s’adapter à différents supports (ordinateur, tablette, smartphone).

Le référencement naturel (SEO), entre rédaction et technique

Le référencement naturel SEO s’attache à toutes les techniques utilisées pour donner à votre lecteur et aux robots de référencement le meilleur confort de lecture et la plus grande pertinence sur le sujet traité. Votre contenu est pauvre, trop court ou pas assez documenté ? Vos lecteurs n’y reviendront pas et vous serez très loin dans les résultats de recherche.

Le SEO se travaille essentiellement en deux parties. La première, la rédaction, est la partie visible. Le texte est divisé en titres et paragraphes, les passages importants sont mis en valeur, des liens renvoient vers des informations complémentaires (linking : à l’interne et vers des sites référents) et surtout des mots-clés sont présents et choisis avec minutie.

Vient ensuite une partie plus technique qui est la face cachée de l’iceberg. Vous ne la voyez pas mais les robots l’étudient attentivement et elle permet un meilleur référencement. Elle englobe essentiellement le travail d’éléments présents dans le code source de la page (méta-descriptions, balises de titres, textes alternatifs et titres pour les images).

Mes apports pour votre contenu web en tant que rédactrice web SEO

Je rédige pour vous des pages taillées pour le web. J’y apporte le plus grand soin tant sur la partie rédactionnelle (texte lisible, phrases courtes, idées clairement présentées) que technique (choix des mots-clés, méta-descriptions, balises).

Je prends le parti-pris de ne travailler que le référencement gratuit SEO, en opposition au SEA (Search Engine Advertising) qui lui est payant. Tout d’abord parce qu’on ne pas tout faire et le faire bien. Ensuite parce que le référencement naturel prend certes plus de temps mais parie sur le long terme. Une fois référencé correctement, votre site le restera pour peu que vous le mainteniez sérieusement. Les campagnes de pub (type Ad-words) sont quant à elles un investissement à court terme. Elles sont un bon moyen de mettre l’accent sur un produit ou un service. Souvenez-vous seulement qu’une fois la campagne terminée, vous redescendrez dans les résultats du moteur de recherche.

  • Contenu pour site internet,
  • articles de blog,
  • infrastructure de l’information/ hiérarchie de site,
  • définition de mots-clés,
  • newsletters.